Le plafond tendu 

Le plafond tendu 

Que ce soit en construction ou en rénovation, le plafond tendu présente de nombreux avantages, à la fois en termes d’isolation et d’esthétisme.

Avantages et utilisations

Le plafond tendu présente de nombreux intérêts en terme d’aménagement intérieur.

  • Cette technique constitue en effet une alternative efficace aux plafond abîmés.
  • Elle permet de rénover un plafond endommagé très rapidement, ou simplement de changer de style si l’on n’aime plus les poutres visibles par exemple.
  • Elle permet en outre de masquer les câbles électriques ainsi que l’isolation de la pièce, tout en apportant une bonne isolation tant thermique que phonique.
  • Ces plafonds se déclinent en de nombreux types, pour s’intégrer à toutes les décorations et répondre à toutes les envies : finition mate, satinée, laquée et même avec motifs.
  • Il est par ailleurs très facile d’y intégrer des éclairages, la toile pouvant être percée.
  • Enfin, elle convient à tout type de structure porteuse. Épousant les coins comme les courbes, ce plafond permet toutes les fantaisies et s’adapte à tout plafond, même asymétrique.
  • Dernier avantage, mais non des moindres, le plafond suspendu est d’un entretien très facile.

Caractéristiques

Le plafond tendu est constitué d’une toile aux nombreuses propriétés, que l’on accroche aux murs grâce à des profilés en aluminium ou PVC ou bien des rails. Les lisses peuvent être ou non apparentes. La toile velum, créée sur mesure après une prise de mesures par le professionnel, possède des propriétés thermoplastiques et éventuellement antibactériennes ou antifongiques selon les modèles. Ce plafond est en outre très efficace en termes d’isolation thermique comme acoustique. Il permet enfin de cacher les fissures du plafond d’origine.

Installation

L’installation de ce plafond peut se faire à chaud comme à froid. Dans le premier cas, c’est une toile de PVC, qui utilise la chaleur pour s’assouplir et se protéger. ; dans le second, c’est une toile polyester sans PVC, posée à sec avec un tendu parfait qui assure une bonne durabilité.

Néanmoins, ces deux techniques sont délicates à mettre en œuvre, et nécessitent souvent de faire appel à un professionnel, le plâtrier, pour obtenir une surface parfaitement plane et ajustée. Le plafond vient se superposer au plafond d’origine, à n’importe quelle hauteur : le distance entre le plafond et le faux-plafond, qu’on appelle le plénum, doit simplement être d’au moins 2,5 centimètres.

Si vous souhaitez faire appel à un plâtrier pour l’installation d’un plafond tendu chez vous, vous trouverez toutes les coordonnées d’un professionnel qualifié dans l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation