Les principes d’un plafond démontable

Les principes d’un plafond démontable

Les principes du plafond démontable reposent sur un système de plaques ou dalles amovibles assemblées sur la base d’une ossature métallique. On le nomme également faux-plafond. Dans les grands espaces, les dimensions standard de ces dalles de forme carrée sont égales à 60 x 60 cm. Une taille adaptée à l’insertion :

  • de l’éclairage ;
  • de la climatisation et du chauffage ;
  • des bouches d’extraction.

Dans les pièces de moindre importance, ou les couloirs, par exemple, la taille des dalles varie de 17 à 21 cm, pour un aspect harmonieux. Ces plaques sont constituées de plâtre, de bois ou d’aluminium, choisies en fonction de leurs qualités d’isolation phoniques et thermiques. Un plaquiste est le professionnel habilité à ce travail.

Une solution pratique et une utilité reconnue

Avant tout, le faux-plafond permet de masquer l’ensemble du réseau de gaines et câblages disgracieux, tout en maintenant leur accessibilité possible en cas de panne, de vérification, d’entretien. Il existe également l’utilisation d’un plafond tendu ou d’un plafond suspendu pour finaliser une pièce.

Son utilité est reconnue lors de la construction de bâtiments dédiés aux commerces, bureaux et autres salles de grandes tailles, ou encore en rénovation lorsqu’il s’agit de réduire la hauteur d’une pièce. La pose du faux-plafond démontable impose l’installation de suspentes plus ou moins longues qui créeront la hauteur nécessaire.

Placés à égale distance, ces supports se fixent dans le matériau de construction et reçoivent l’ossature métallique. Un quadrillage d’ossatures légères dans lesquelles le plaquiste vient glisser les plaques. Il est aussi possible d’y insérer un isolant et/ou un film d’étanchéité protégeant le local des poussières.

Quand le faux-plafond crée l’ambiance

Le plafond démontable représente, par ailleurs, un élément de décoration en fonction de son esthétique. Il crée l’ambiance grâce à une vaste gamme de coloris, des surfaces de nature lisse, striée ou martelée, ou encore des motifs modernes, traditionnels, etc.
Toutefois, un impératif concerne le respect des normes EN NF 14190 et EN NF 13964. Des critères se rapportant à ses capacités d’isolation phonique ou encore tels que sa résistance :

  • à l’humidité de classe A humidité relative inférieure à 70 %, à D pour plus 90 % d’humidité ;
  • au feu : de la classe A1 à B ;
  • mécanique à la déformation, de la classe 1 inférieure à 4 mm, à 3 sans déformation.

Compte-tenu des nombreuses connaissances à disposer en matière de faux-plafond démontable, son choix autant que sa pose requièrent l’intervention d’un professionnel.

Pour en savoir plus :

Articles en relation