De quoi est fait le plâtre ?

De quoi est fait le plâtre ?

Nous connaissons tous le plâtre, nous en croisons tous les jours. Qu’il serve d’enduit ou bien à boucher un trou, ou qu’il se présente sous la forme de plaques à fixer sur les rails ou sous la forme de briques à coller, il est présent dans quasiment toutes les constructions.

Mais le connaissons-nous vraiment si bien ? Quelle est exactement sa composition et comment le fabrique-t-on ? Nous allons essayer de répondre à ces questions et de lever un coin de voile sur ce matériau tellement utilisé.

La composition du plâtre : du gypse

Il est fabriqué à partir du gypse, une roche tendre et cristalline, que l’on trouve plus ou moins pure, mais toujours en abondance. Ce dernier est extrait de mines ou de carrières souterraines ou à ciel ouvert.

La fabrication du plâtre est réalisée en chauffant le gypse dans des fours industriels rotatifs. Le chauffage du gypse entraîne l’évaporation de l’eau contenue dans la roche et donc sa déshydratation, puis sa calcination.

Le résultat est ensuite passé dans un broyeur afin d’obtenir une poudre fine. Cette poudre passe finalement dans un malaxeur, avec différents ajouts de produits, qui altéreront sa composition en fonction de la destination du plâtre. Lors de cette étape, il est possible d’ajouter de l’amidon qui améliorera l’adhésion entre le plâtre et le carton (pour la fabrication de plaques de plâtre par exemple), des retardateurs pour obtenir du plâtre à prise lente ou encore des colorants.

De cette façon, en faisant légèrement varier la composition du plâtre, il est possible d’obtenir des produits différents, pour des utilisations différentes : plaques, revêtement, enduit, sculpture…

Le plâtre, un matériau de construction polyvalent

Sa composition fait qu’il présente d’intéressantes propriétés pour la construction. Il est isolant et ignifugé, deux caractéristiques très recherchées dans le bâtiment.

Il peut se présenter sous différentes formes, même si la plus connue est une fine poudre blanche. En la mélangeant (ou en la gâchant) avec de l’eau, on obtient une pâte plus ou moins liquide. Le plâtre peut alors être appliqué sur la surface choisie. En séchant, il va durcir et redevenir un matériau solide. En fonction de sa composition, on peut également le trouver sous la forme d’une pâte prête à être utilisée (nul besoin de le gâcher et de se poser la question de la quantité d’eau à ajouter) ou encore de plaques ou de briques prêtes à l’emploi.

Ce matériau présente donc de nombreux avantages, comme sa blancheur (qui permet d’obtenir un résultat « propre » mais également de le teinter), un temps de prise et un séchage rapide, ainsi qu’une bonne dureté et un entretien relativement simple.

Pour en savoir plus :

Articles en relation